Reinoud Oudshoorn

« Une œuvre doit suggérer plus d'espace qu'elle n'en consomme ».

Depuis ses premières expositions à la fin des années 70, Reinoud Oudshoorn (1958, Pays-Bas) a constamment articulé sa pratique artistique autour de ce mantra. Peintre au début de sa carrière, il quittera rapidement la planéité de la toile pour sculpter l'espace, jouer avec les perspectives tout en dissolvant les formes. Ses pièces murales, composées d'acier soudé, de verre dépoli combiné à de l'acier ou à du bois stratifié, semblent être comme des "morceaux d'espace", gravitant près d'un mur, à la fois totalement autonomes et interagissant presque mystiquement avec leur environnement.

Reinoud Oudshoorn construit des structures en réalisant d'abord des dessins préparatoires minutieusement agencés à l’aide de calculs mathématiques. Il puise son inspiration dans la nature et la multiplicité des formes que peuvent offrir certains paysages, mais aussi en observant ses propres créations et ses dessins préparatoires.

Son art ambivalent se place entre la réalité concrète d’un objet physique et l’infini méditatif suggéré par celui-ci. Ses sculptures au sol, quant à elles, s'imprègnent des créations minimalistes & post-minimalistes du siècle passé et ont également pour thème la spatialité.

Les œuvres d'Oudshoorn, réunies dans un même lieu, transforment l'espace en une pluralité de perspectives et proposent une vision spectaculaire d'espaces illusoires.

'F-19'

image F-19
F-19

'K-20'

image K-20
K-20

'B-21'

image B-21
B-21

'B-19'

image B-19
B-19

'E-20'

image E-20
E-20